Villefranche-de-Lauragais À quoi ressemble la calandreta ?

La Calandreta du Lauragais a ouvert ses portes le 4  janvier et accueille cinq élèves dans des préfabriqués à Villefranche-de-Lauragais. Visite guidée !

23/01/2016 à 18:31 par Florian Moutafian

C’est l’heure d’une petite histoire… en français dans un premier temps. (Photo : F.M.)
C’est l’heure d’une petite histoire… en français dans un premier temps. (Photo : F.M.)

Une calandreta, c’est une école associative bilingue occitan-français. Depuis le 4 janvier, Villefranche-de-Lauragais en accueille une avenue de Carcassonne. Des locaux provisoires puisque l’association devra trouver un nouveau terrain pour la rentrée de septembre.

À l’heure actuelle, cinq petits Lauragais entre deux ans et demi et quatre ans et demi y sont inscrits, soit trois niveaux : tout-petite-section, petite-section et moyenne-section.

Visite guidée

La rédaction de Voix du Midi Lauragais s’est invitée dans ces nouveaux locaux, alors que les petits élèves étaient toujours en pleine activité, et a ensuite rencontré l’équipe pédagogique composée de son instituteur Jesús Izquierdo et de l’aide-maternelle Ângela Abreu.

Photo : F.M.
Photo : F.M.

Après être passé dans une petite cour, on découvre les locaux avec une grande salle de vie composée d’une cuisine, d’un coin bibliothèque, d’un coin jeu, d’un coin lecture et de tables pour pouvoir travailler. À côté, on trouve une salle pour la sieste et une autre où sont installées les toilettes.

Première surprise, quand l’instituteur raconte une histoire aux enfants, celui-ci ne parle pas occitan. Logique selon Jesús Izquierdo qui ne veut pas que ses élèves qui n’ont encore jamais parlé la langue soient perdus :

On vient de commencer, explique l’instituteur ! On va leur parler occitan petit à petit. Par exemple, nous avons un petit rituel tous les matins en occitan où on donne la date et on parle de la météo… Si je parle uniquement en occitan, ils ne vont pas me comprendre.

Bilinguisme : un atout pour les enfants

Et cet enseignement bilingue devrait s’avérer bénéfique pour les enfants selon Jesús Izquierdo : « Il y a beaucoup d’études qui disent qu’apprendre deux langues est un atout. Les enfants bilingues ont de meilleurs résultats au niveau cognitif… De plus, une langue est une façon de voir le monde et parler deux langues permet de penser de deux façons différentes… »

Photo : F.M.
Photo : F.M.

C’est la première année en tant qu’instituteur pour Jesús Izquierdo qui a commencé à apprendre l’occitan voilà un an et demi de façon intensive à l’École occitane d’été. « Je me suis toujours intéressé aux langues, indique-t-il. J’en parle plusieurs… Comme je suis espagnol, l’occitan me rapproche de ma culture. De par la façon de parler, certaines expressions sont proches de l’espagnol. »

Si le concept vous intéresse, la calandreta du Lauragais a encore quelques places disponibles.

Renseignements : www.calandreta-du-lauragais.org

31290 Villefranche-de-Lauragais

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Votre opinion

Le Gouvernement doit-il recourir aux ordonnances pour réformer le Code du travail ?

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Villefranche-de-Lauragais - Mercredi 24 mai 2017

Villefranche-de-Lauragais
Mer
24 / 05
26°/13°
vent 18km/h humidité 85%
Jeu29°-16°
Ven27°-18°
Sam26°-16°
Dim26°-16°