Fabien Bacou et Cédric Sicard : "Tout le monde peut être fier de ce groupe

Après l'élimination en huitièmes de finale face à Céret, les entraîneurs de l'équipe réserve du FCV livrent un premier bilan de la saison. Interview.

08/07/2015 à 18:25 par Administrateur

Dimanche 10 mai, l’équipe réserve du FCV a vu son parcours en championnat de France de Fédérale B s’arrêter en huitièmes de finales avec la défaite concédée face à Céret (34-36). Après la déception née de cette élimination, les entraineurs Fabien Bacou et Cédric Sicard reviennent sur la saison exemplaire accomplie par leurs hommes. Entretien.

A quoi attribuez-vous le parcours exceptionnel de votre équipe en phase qualificative ?

FB : En s’appuyant sur beaucoup de travail dans la préparation du début de saison, les joueurs sont arrivés en forme ce qui nous a permis d’avoir plus de temps pour travailler sur le projet de jeu mis en place. Au fur et à mesure de cette première phase, nous avons senti l’implication des joueurs grandir lors des entrainements et tout ceci s’est reproduit sur le terrain dimanche après dimanche. Les oppositions collectives mises en place avec les entraineurs de l’équipe première, Stéphane Melliès et Julien Sidobre, ont permis aussi aux garçons de se frotter à des joueurs de très bon niveau et ainsi de pouvoir progresser en les cotoyant.CS : Ce parcours on le doit au bon recrutement effectué à l’inter-saison mais aussi cette année à la montée de jeunes joueurs Belascain de qualité. L’amalgame entre les jeunes et les joueurs plus aguerris a été un atout déterminant.

“Ce groupe a un super état d’esprit avec des joueurs qui sont copains sur et en dehors du terrain.”

Les phases finales sont aussi élogieuses. D’où vient cette constance ?

FB & CS : Nous avons très bien débuté les phases finales en disposant assez largement du RC Montauban en 16ème de finale. Je pense que ce match a été le mieux abordé de la saison et le plus réussi. Les joueurs l’ont ciblé comme une étape importante de la saison. Le groupe s’est resserré et la qualité du rugby proposé a ravi les nombreux supporters rouge et blanc. Globalement, ce groupe a un super état d’esprit avec des joueurs qui sont copains sur et en dehors du terrain. Enfin, à l’image de notre saison, solidarité, combat et ce très bon état d’esprit ont été les facteurs de cette réussite.

Dans ce contexte euphorique comment se déroulaient vos séances d’entrainement ?

FB & CS : Depuis deux mois nous travaillons beaucoup collectivement. Cela nous a apporté plus de cohésion dans notre jeu. Nous finissons généralement les séances du mercredi par des oppositions avec l’équipe première sur différents thèmes choisis.Les joueurs étaient à l’écoute et ont toujours eu envie de mieux faire. Ils sont restés toujours très sérieux et très impliqués.

Revenons à une actualité plus douloureuse. Que vous a-t-il manqué pour passer le cap cérétan ?

FB : J’en ai encore mal au ventre ! Je dirai la chance mais nous avons déjoué en première mi-temps, en rendant trop de ballons au pied. C’est un sentiment de tristesse pour le groupe qui ne méritait pas un tel sort au final. Nous marquons 34 points et nous leur en donnons 19. Mais je pense sincèrement que tout le monde peut-être fier de ce groupe. Les valeurs de solidarité et de combativité ont permis de revenir au score. Mais à titre personnel j’ai un sentiment d’inachevé car Céret n’a rien montré. Ils se sont nourris de nos fautes. Mais les phases finales se jouent toujours à un détail et celui-ci n’avait pas choisi le camp en rouge et blanc.CS : Nous avons un groupe nouveau qui a peut être manqué d’expérience et surtout de chance car les Cérétans ont marqué trois essais à zéro passe. Malgré ça on ne perd que de deux petits points…

“Au dela d’une expérience humaine et sportive, nous avons vécu une belle aventure, formatrice et très enrichissante.”

Quelle leçon pour l’avenir tirez-vous de cette aventure humaine et sportive ?

FB : Je pense avoir vécu une de mes meilleures saisons sportives et qui plus est la première aussi avec l’étiquette de coach. Que du bonheur ! Je remercie « Sicou » avec qui c’était un plaisir de partager du temps tant il est investi et passionné. Les joueurs aussi pour leur investissement. Je remercie aussi l’encadrement de l’équipe première et du club, des dirigeants jusqu’aux cuisiniers, Lionel Giuisti qui a œuvré pour que les joueurs puissent être à 100% et bien sûr cette fabuleuse marée rouge qui envahissait les tribunes chaque dimanche. Maintenant nous allons remonter dans les tribunes et faire le nécessaire pour que les prochains week-ends soient des moments inoubliables pour la famille fécéviste.CS : L’esprit d’équipe, de solidarité et le plaisir de jouer constituent les principales valeurs de ce jeu. Au dela d’une expérience humaine et sportive, avec “Le bac”, nous avons vécu une belle aventure, formatrice et très enrichissante. Je remercie les gars pour le plaisir qu’ils nous ont apporté.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Votre opinion
Irez-vous voter aux élections législatives ?
  • Oui (0%)
  • Non (100%)

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Villefranche-de-Lauragais - Jeudi 30 mars 2017

Villefranche-de-Lauragais
Jeu
30 / 03
20°/8°
vent 18km/h humidité 77%
Ven17°-10°
Sam12°-9°
Dim13°-8°
Lun17°-6°