11 octobre 2012 - 10h20Bassin revélois

Saint-Félix Lauragais : la commune rachète le château !

Il a bien failli glisser des mains de la commune, mais la municipalité n’a pas voulu le laisser tomber. Entretien avec A. Rey, maire de Saint-Félix.

saint felix andre rey 2012
André Rey, maire de la commune, a annoncé l’achat du château.
 

L’été a été mouvementé à Saint-Félix-Lauragais ! Les projets se bousculent au portillon. On note celui d’une nouvelle salle polyvalente de 500 places à côté du groupe scolaire qui pourrait ainsi servir aux écoliers de salle de sport mais qui accueillera également diverses manifestations. On pourrait également parler de l’aménagement du cœur de village, dans le but de mettre en avant le riche patrimoine du village, tout en restant discret.

Les phases d’études de ces deux projets sont terminées. Pourtant, un événement inattendu est venu perturber le calendrier de travaux de la commune. « Le château a été mis en vente », confirme André Rey, maire de Saint-Félix-Lauragais. Bien décidée à ne pas perdre cet emblème du patrimoine saint-félicien, la commune a fait valoir son droit de préemption et a donc décidé d’acquérir ce bien par priorité. « Nous avons pris cette décision car c’est de l’espace public, c’est le patrimoine de Saint-Félix et il paraît évident qu’il soit utilisable par les Saint-Féliciens », souligne le maire.

La commune était déjà propriétaire de la cour, d’une partie du parc, du jardin anglais. Elle maîtrise désormais l’unité foncière du château. « On utilisait déjà le château pour les manifestations culturelles et on va continuer », assure André Rey. « Il est possible que toute une partie touristique migre vers le château. » Mais les élus saint-féliciens ont également d’autres idées pour le monument. « C’est très grand, alors nous allons lancer un appel à projets. Peut-être que cela pourrait intéresser un hôtelier ou un restaurateur… Nous maîtrisons l’avenir de ce bâtiment qui, je le rappelle, est en très bon état. »

Projets en stand-by
Cette décision de rachat qui a dû être prise rapidement cet été vient perturber quelque peu les travaux prévus selon André Rey : « Tous ces projets sont liés à un financement. Le château : c’est bouclé sans toucher à la fiscalité de Saint-Félix, avec un prêt bancaire et des fonds propres, mais les deux autres dossiers ne pourront être poursuivis sans connaître le montant des subventions de l’État et du Département. »

Le maire de la commune espère connaître ces sommes pour le premier semestre 2013 mais semble serein quand il parle des finances de la commune qu’il estime saines : « Il y a notamment la compensation de la taxe professionnelle sur les éoliennes qui vient impacter positivement notre budget et le loyer de la gendarmerie, bâtiment que nous avons entièrement remboursé il y a quatre ans. Ça nous donne de l’oxygène… »

Pas de crise dans la zone de la Prade
André Rey semble satisfait du développement de la zone de la Prade, malgré ces temps de crise : « Je rencontre souvent des entrepreneurs qui cherchent à s’installer, mais le financement est compliqué. Malgré tout, il y a des entreprises qui s’installent, zone de la Prade. J’ai l’impression qu’elle est stratégiquement bien placée, en bord de route entre Toulouse, Revel et Castelnaudary. » Depuis le début de l’année, ce sont quatre nouvelles entreprises qui sont venues s’y installer.

Commenter