[Législatives] Christian Picquet appelle à un débat public entre les candidats de gauche de la dixième circonscription

Candidat du Parti communiste aux Législatives dans le Lauragais, Christian Picquet lance un dernier appel à une union des candidats de gauche autour de cinq grands engagements.

16/05/2017 à 17:31 par Paul Halbedel

Christian Picquet et sa suppléante, Marie- José Gardère. -
Christian Picquet et sa suppléante, Marie- José Gardère. (Crédit photo : Paul Halbedel)

Candidat du Parti communiste français aux élections législatives sur la dixième circonscription de la Haute-Garonne, Christian Picquet milite depuis plusieurs semaines pour l’union des différentes candidatures émanant de gauche. Après l’échec des négociations au niveau national et départemental, le candidat ne désespère toujours pas de trouver un accord au niveau local.

Avec sa suppléante Marie-José Gardère, l’ancien conseiller régional a donc lancé, lundi 15 mai, depuis Roumens, un appel aux autres candidats de gauche en course pour la députation dans le Lauragais.

Le PCF a soutenu Jean-Luc Mélenchon lors de la Présidentielle. Son score témoigne d’un profond désir d’une gauche de combat dans ce pays. Ce scrutin a aussi remodelé le paysage à gauche. Depuis plusieurs semaines, nous appelons à en tenir compte, en poussant pour un rassemblement le plus large à gauche, du parti socialiste à la France insoumise en passant par les communistes, les écologistes, le NPA… Nous pensions qu’il était possible de s’accorder autour d’une plateforme commune mais nous n’avons pas été entendus. Aujourd’hui, quand nous sommes sur les marchés, nous sentons un vrai découragement des électeurs face à cette dispersion. Beaucoup nous disent qu’ils ont voté Mélenchon mais que cette fois-ci ils s’abstiendront… Nous appelons donc l’ensemble des autres candidats de gauche de cette circonscription à se réunir le plus vite possible à l’occasion d’un débat public devant les citoyens et la presse, autour des engagements que chacun souhaite porter. Nous laissons lieu et date à leur convenance, lance Christian Picquet.

Christian Picquet fixe cinq grandes priorités

De son côté, le candidat du PCF fixe « cinq engagements prioritaires » qu’il défendra lors de la campagne et autour desquels un rassemblement de la gauche peut, selon lui, se construire :

Le futur député doit s’engager à voter contre la loi d’habilitation des ordonnances avec lesquels Macron veut casser le Code du travail et pour l’abrogation de la Loi El Khomri et son remplacement par une nouvelle loi qui prévoira notamment l’absence de chômage pour les salariés et la prise en charge dans ce cadre par une branche de la sécurité sociale d’une formation qualifiante. Le deuxième engagement, c’est un plan de relance des services publics. Le troisième concerne la réforme territoriale et le remplacement de la NOTRé par une grande loi d’égalité des territoires à l’issue d’un débat public de six mois avec les citoyens. Le quatrième engagement, c’est un plan en faveur des filières d’avenir, énergies renouvelables et de l’agriculture paysanne qui permettra la création d’un million d’emplois. Enfin, le cinquième engagement concerne l’Europe et la renégociation d’un nouveau traité européen qui en finisse avec l’austérité et soit en faveur de l’emploi et de la conversion écologique de notre économie.

Ses atouts pour mener l’union de la gauche

Christian Picquet insiste par ailleurs sur le caractère urgent de cette union, agitant le spectre de la montée de l’extrême droite :

Ce que je propose, ce n’est pas tout le programme du PCF ! Ce que je dis à Kader Arif, Monique Fabre ou Henri Arévalo c’est : ” Voilà mes cinq engagements et vous que faites-vous ? Quels engagements prenez-vous ? ” Aujourd’hui, le FN surfe sur la souffrance et la détresse des gens. Il y a donc urgence à ce que la gauche se rassemble autour de politiques tournées vers l’intérêt général.

Quant à la problématique de celui des actuels candidats de gauche qui est le mieux placé pour mener cette bataille en cas d’accord, Christian Picquet met en avant, parmi les atouts de sa candidature, l’antériorité de son appel à l’union.

Je pense pour cette raison être le mieux placé pour convaincre et rassembler les électeurs de gauche. J’ai aussi l’exigence de placer la justice sociale au cœur du débat électoral. Enfin, j’entends faire de l’éthique et la proximité, les marques de mon mandat. Si je suis élu, tous les projets portés seront débattus avec les citoyens.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Votre opinion

Etes vous satisfait de la nomination d'Edouard Philippe à Matignon ?

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Villefranche-de-Lauragais - Lundi 22 mai 2017

Villefranche-de-Lauragais
Lun
22 / 05
23°/14°
vent 65km/h humidité 55%
Mar21°-13°
Mer26°-15°
Jeu29°-17°
Ven30°-18°