Ce sont les communes lauragaises dont la population a le plus augmenté entre 2009 et 2014

Quelles sont les communes lauragaises qui ont le plus grossi entre 2009 et 2014 ? Et celles qui ont le plus perdu d'habitants ? Réponses avec les chiffres publiés par l'Insee.

17/01/2017 à 18:43 par Paul Halbedel

Si les villes du Lauragais se démarquent par leur attractivité, c'est notamment en raison du cadre de vie apaisé offert par celles-ci, à quelques pas seulement de Toulouse. (Crédit photo : Paul Halbedel)
Grâce à la proximité de Toulouse, à un cadre de vie apaisé et à des paysages magnifiques, les communes du Lauragais attirent de plus en plus d'habitants. (Crédit photo : Paul Halbedel)

Selon les chiffres de l’Insee parus en ce début d’année 2017, la ville de Toulouse arrive en tête des villes françaises dont la démographie a le plus progressé sur la période 2009 – 2014. Une attractivité dont bénéficie également tout le département et le Lauragais en particulier.

L’agglomération de Toulouse regroupe par ailleurs 71 % des habitants de Haute-Garonne. Et même 93 % si l’on inclut son « aire urbaine » (c’est-à-dire son territoire d’influence, au sens de l’Insee).

L’aire urbaine de Toulouse gagne plus de 18 000 habitants par an

Chaque année, depuis 2009, la population de l’aire urbaine de Toulouse dans son ensemble progresse sensiblement (+ 1,4 %) : elle gagne 18 828 personnes supplémentaires par an, dont 11 975 dans l’agglomération toulousaine. Cette dernière compte maintenant plus de 746 919 habitants.

Effet Toulouse oblige, ce sont les villes situées au Nord du département, dans les première et deuxième couronnes toulousaines, qui monopolisent le Top 10 des villes en croissance lorsqu’on se réfère à la progression du nombre d’habitants. Et assez logiquement, on retrouve principalement en haut de classement des villes de taille déjà significative.

Reste qu’entre 2009 et 2014, période recensée par l’Insee, certains petits bourgs grossissent de façon si spectaculaire qu’ils talonnent des cités plus grosses. Dans les deux cas de figure, certaines communes du Lauragais tirent leur épingle du jeu.

Les villes qui grossissent le plus en nombre d’habitants

Sur la période 2009-2014, Toulouse figure sans surprise en tête des communes de Haute-Garonne dont la démographie progresse le plus en nombre d’habitants avec 26 200 personnes supplémentaires.

On retrouve très rapidement dans le peloton de tête une première commune lauragaise : Ramonville-Sainte-Agne qui se classe en troisième position avec une augmentation de 2 308 habitants en l’espace de cinq ans. La ville de Castanet-Tolosan occupe quant à elle le septième rang avec une hausse de 1 591 habitants.

Nailloux et Lagarde aux deux premières places

Lorsqu’on s’intéresse cette fois au palmarès des communes qui grossissent le plus en fonction de leur taille (et non plus en nombre d’habitants), les communes figurant en haut de classement sont celles qui profitent notamment d’une desserte qui s’est améliorée ces dernières années et qui disposent d’un cadre de vie apaisé.

À ce petit jeu, le Lauragais tire particulièrement bien son épingle du jeu en plaçant trois communes dans le Top 5 départemental. La commune de Nailloux remporte en effet la palme des villes de Haute-Garonne qui grossissent le plus en fonction de leur taille avec une hausse de 32,21% de sa population entre 2009 et 2014. Le village attire avec des terrains à construire encore attractifs, la présence de l’autoroute et des activités économiques et ludiques en plein essor.

La deuxième place revient à la commune de Lagarde (+30,92%) qui se trouve d’ailleurs à quelques kilomètres seulement de Nailloux. L’attractivité du bassin naillousain se confirme d’ailleurs avec plusieurs communes de ce territoire qui voient leur population fortement augmenter sur la période de référence : Seyre (+18%), Monestrol (+17,86%), Gibel (+17%) mais aussi Saint-Léon (+12,65%)

Les communes de l’ancien canton de Lanta ont aussi la cote

Parmi les autres communes lauragaises qui voient également leur population grossir de façon conséquente on retrouve Lauzerville (+26,18%) et Ramonville-Saint-Agne (+20,7 %), classées respectivement aux quatrième et dixième rang de ce palmarès départemental.

L’ancien canton de Lanta fait également partie des territoires particulièrement attractifs en Haute-Garonne. Outre Lauzerville, plusieurs communes du secteur présentent des progressions assez conséquentes sur cette même période de cinq ans comme Aigrefeuille (+20,47%), Préserville (+18,02%), Lanta (+14,93%) ou encore Tarabel (+13,22%).

Ces villes et villages qui ont perdu des habitants

Au contraire, parmi les communes lauragaises qui perdent le plus d’habitants sur la période 2009-2014 par rapport à leur taille, on retrouve en grande majorité des petites communes comme Mascarville (-13,47%), Bélesta-Lauragais (-11,4%), Durfort (-10,4%) ou encore Pouze (-9%).

Plus étonnant, une grande ville du Lauragais fait également partie de ces communes qui accusent une baisse non négligeable de population. Et pas la moindre puisqu’il s’agit de Castelnaudary dont la population est passée de 11 753 à 11 096 habitants en l’espace de ces cinq années (-5,59%).

Paul Halbedel avec la rédaction de Côté Toulouse

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Votre opinion
Irez-vous voter aux élections législatives ?
  • Oui (0%)
  • Non (100%)

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Villefranche-de-Lauragais - Jeudi 30 mars 2017

Villefranche-de-Lauragais
Jeu
30 / 03
20°/8°
vent 18km/h humidité 77%
Ven17°-10°
Sam12°-9°
Dim13°-8°
Lun17°-6°