Nailloux Un acte criminel suspecté après l'incendie du bar de la commune ?

Le Bistro, bar du centre-ville de Nailloux, a été détruit par un incendie dans la nuit du mercredi 2 au jeudi 3 novembre. Un acte malveillant pourrait être à l'origine du sinistre.

03/11/2016 à 17:06 par Paul Halbedel

Le bar du centre-ville de Nailloux a été entièrement ravagé par les flammes. (Crédit photo : Paul Halbedel)
Le bar du centre-ville de Nailloux a été ravagé par les flammes dans la nuit du mercredi 2 au jeudi 3 novembre. (Crédit photo : Paul Halbedel)

Il était aux alentours de minuit, dans la nuit du mercredi 2 au jeudi 3 novembre, lorsqu’un violent incendie s’est déclaré dans les locaux du bar Le Bistro, situé rue de la République à Nailloux. L’alerte a été donnée par le voisin immédiat des lieux, qui s’est aperçu des faits après avoir été incommodé par les odeurs de fumée.

En attendant l’arrivée des pompiers, un riverain de la rue de la République a tenté de limiter la propagation des flammes en aspergeant d’eau la façade de l’établissement à l’aide d’un tuyau. Le sinistre n’a finalement pu être circonscrit qu’en fin de nuit, à l’issue d’une intervention des pompiers longue de plusieurs heures.

Le gérant avait déjà déposé plainte il y a une dizaine de jours

Alerté des faits par la gendarmerie vers 1h50, Nabil Butahar, le gérant de l’établissement, s’est immédiatement rendu sur place. Il y a quelques semaines, il avait déjà déposé plainte auprès de la gendarmerie après avoir découvert le mobilier de son établissement aspergé d’essence.

C’était le mardi 25 octobre. Lorsque j’étais arrivé le matin pour ouvrir mon bar, j’avais découvert les tiroirs ouverts, des bouteilles vidées et il y avait une forte odeur de mazout. Les personnes s’étaient introduites par l’arrière du bar en forçant une porte. Il y avait du mazout ou du gasoil sur le mobilier et jusque dans les prises. Mon électricien m’avait d’ailleurs demandé de fermer pendant quinze jours.

Cet incendie s’est donc produit alors que le bar était fermé, dans l’attente d’une remise en état des locaux. La dernière visite de Nabil Butahar sur les lieux du sinistre remontait au mercredi 2 novembre au matin.

« Je suis dégoûté et j’ai envie de partir d’ici »

Habitant de Nailloux depuis trois ans et demi, Nabil Butahar était aux commandes du bar naillousain depuis quelques mois seulement.

J’étais à la recherche d’une affaire à reprendre et cette opportunité s’était présentée il y a sept mois. J’étais locataire gérant depuis le 1er mars et j’avais réalisé des travaux d’embellissement. On cherchait à s’en sortir et voilà où nous en sommes aujourd’hui… Je suis dégoûté et j’ai envie de partir d’ici… Je me dis que nous aurions pu dormir au dessus du bar avec ma femme et ma fille. Que se serait-il passé à ce moment-là ?

Nabil Butahar n’en dira pas beaucoup plus, souhaitant réserver la primeur de ses paroles et de ses doutes aux gendarmes qui seront chargés de l’enquête.

Jeudi 3 novembre, en début d’après-midi, les experts et enquêteurs de la gendarmerie spécialisés dans le traitement de ce genre d’affaires étaient d’ailleurs attendus sur place pour les premières investigations dans les locaux incendiés.

Rue de la République, 31560 Nailloux, France

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Votre opinion
Irez-vous voter aux élections législatives ?
  • Oui (0%)
  • Non (100%)

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Villefranche-de-Lauragais - Jeudi 30 mars 2017

Villefranche-de-Lauragais
Jeu
30 / 03
20°/8°
vent 18km/h humidité 77%
Ven17°-10°
Sam12°-9°
Dim13°-8°
Lun17°-6°